Chiang Rai confirme 4 nouveaux cas de COVID-19, dont une transmission locale liée à trois femmes thaïlandaises ayant traversé illégalement la frontière du Myanmar

Chiang Rai-

Le Bureau de santé publique de Chiang Rai aujourd'hui (3 décembrerd) a confirmé quatre autres cas de COVID-19. L'un d'entre eux est une transmission locale et le premier est lié à un groupe de femmes thaïlandaises qui se sont faufilées illégalement de Tachiliek, au Myanmar, pour franchir la frontière.

Trois de ces cas sont des personnes qui sont passées légalement par le processus de quarantaine après s'être rendues à la frontière entre Tachiliek et Mae Sai. Selon les autorités de Chiang Rai, ces trois personnes n'ont jamais été exposées au grand public.

Le quatrième cas est celui d'un homme de 28 ans (transsexuel) qui travaillait dans une boîte de nuit de Chiang Rai, vivant à Chiang Rai, et qui est lié à un ancien patient de Phayao, positif au Covid-19, qui avait récemment franchi la frontière en douce depuis Tachiliek. Sa chronologie est présentée ci-dessous :

28 novembre : Vers 13 heures, trois amies ont traversé illégalement de Tachiliek, au Myanmar, pour lui rendre visite et lui ont demandé de rester à son appartement. Plus tard dans la soirée, le patient est allé travailler.

Le 29 novembre : Traîne avec les trois amis qui sont restés chez lui. Vers 17 heures, il s'est rendu à un événement appelé "Farm Festival" jusqu'à 23 heures, puis est sorti boire jusqu'au petit matin du lendemain. Il affirme avoir porté un masque et être resté la plupart du temps à un seul endroit du festival, sans entrer dans la foule principale près des scènes de concert.

30 novembre : Conduit à Chiang Mai avec le même groupe d'amis en utilisant un véhicule personnel pour les déposer à leurs destinations choisies.

1er décembre : Retour à Chiang Rai dans un bus public. Le soir, le patient est allé travailler.

2 décembre : les autorités sanitaires lui ont notifié que ses amis qui s'étaient faufilés par la frontière du Myanmar avaient été testés positifs au COVID-19. Il s'est rendu dans un hôpital privé pour se faire tester lui-même pour le COVID-19, bien qu'il n'ait eu aucun symptôme. Il a été testé positif pour le COVID-19. Il reste en quarantaine pour le moment.

Les autorités de Chiang Rai ne se sont pas encore prononcées sur la question de savoir si le patient pourrait être accusé d'avoir aidé le groupe de personnes qui ont franchi la frontière en fraude de la loi et, selon elles, mis le pays en danger. La ministre de la santé publique, Anutin Charnvirakul, a déjà déclaré que tous ceux qui ont franchi la frontière en fraude de la loi seront confrontés à des accusations importantes et sévères.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

N'oubliez pas de vous abonner à notre bulletin d'information et de recevoir toutes nos nouvelles en un seul courriel quotidien sans spam Cliquez ici !

Suivez-nous sur FacebookTwitterGoogle NewsInstagramTiktokYoutubeIntérêtParlerFlipboard ou Tumblr

Rejoignez la discussion dans notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/438849630140035/ ou dans les commentaires ci-dessous.

Vous souhaitez faire de la publicité avec nous ou vous renseigner sur la promotion de votre entreprise, d'un événement, d'une œuvre de bienfaisance ou d'un sport local, etc. Envoyez-nous un e-mail à Sales@ThePattayaNews.com

Vous avez un conseil d'ordre général, un communiqué de presse, une question, un commentaire, etc. Nous ne sommes pas intéressés par les propositions de référencement. Envoyez-nous un courrier à Pattayanewseditor@gmail.com

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)