En Thaïlande, le vote des amendements constitutionnels au Parlement a été retardé d'au moins un mois, les manifestants étant mécontents de la décision

PHOTO : Noppakow Kongsuwan

Bangkok -

Une foule de manifestants s'est rassemblée devant le Parlement pour assister à la décision attendue d'éventuels amendements constitutionnels par les députés et les sénateurs qui devaient initialement commencer à voter à 18 heures aujourd'hui, le 24 septembre.

La demande de changement constitutionnel par les manifestants pro-démocratie a été constante depuis la manifestation de masse du week-end dernier à Sanam Luang.

Parmi les amendements constitutionnels proposés figurent l'élaboration d'une nouvelle charte, l'élection de nouveaux membres de l'assemblée constituante lors d'une élection officielle et, surtout, pour les manifestants, la suppression de la structure de sénateurs nommés et privilégiés par le gouvernement militaire du Premier ministre Prayuth Chan-O'Cha.

Selon le leader des protestations étudiantes Panupong Jadnok, le rassemblement d'aujourd'hui s'est poursuivi jusqu'à ce que la décision finale ait été prise et a comporté des activités pacifiques et un discours politique concernant l'ingérence politique dans le processus législatif thaïlandais, prononcé par l'avocat des droits de l'homme Arnon Nampa.

Un groupe de manifestants a été vu en train d'attacher un ruban blanc géant à la porte du Parlement pour représenter symboliquement le défi contre la dictature, ainsi que de peindre à la bombe une image de la deuxième "plaque du peuple" qui a été enlevée par les autorités 24 heures après son installation à Sanam Luang. De multiples procès ont été intentés contre les leaders de la protestation pour cette activité par divers particuliers et organisations.

PHOTO : Avocats thaïlandais pour les droits de l'homme

Les manifestants ont été vus se répandre dans la rue devant la maison du gouvernement. Pendant ce temps, des fonctionnaires de la ville de Bangkok ont été déployés à l'entrée et à la sortie du bâtiment et ont suivi de près la situation afin de maintenir la paix et l'ordre au sein du rassemblement. Les deux parties, bien que fougueuses, sont restées pacifiques et calmes pendant le processus.

Le Parlement a conclu deux jours de débat vers 20h30 après que la majorité des membres n'aient pas voté pour les amendements constitutionnels et aient plutôt voté pour la création d'un comité de 45 membres pour examiner les propositions de manière approfondie, ce qui retardera également le processus d'amendement d'au moins un mois. Selon certaines sources médiatiques, le Parlement devrait également être en vacances. En réalité, ce retard pourrait être supérieur à un mois.

Les députés et les sénateurs ont quitté le Parlement vers 20h45, certains sont partis en voiture et ont été hués par des manifestants scandaleusement contrariés et certains seraient partis en bateau pour éviter la confrontation avec les manifestants. Quelques-uns ont directement traversé la foule, qui est restée calme. Les manifestants ont acclamé les députés de l'opposition et ont hué les députés pro-gouvernementaux en quittant le bâtiment du Parlement.

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=–=–=–=–==-

N'oubliez pas de vous abonner à notre bulletin d'information et de recevoir toutes nos nouvelles en un seul courriel quotidien sans spam Cliquez ici !

Suivez-nous sur Facebook, Twitter, Google News, Instagram, Tiktok, Youtube, Intérêt, Parler, Flipboardou Tumblr

Rejoignez la discussion dans notre groupe Facebook https://www.facebook.com/groups/438849630140035/ou dans les commentaires ci-dessous.

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)