Le Premier ministre thaïlandais déclare que la démission soudaine du ministre des finances n'affectera pas l'économie, et double que c'est pour des raisons de santé

Bangkok-

Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan O' Cha a parlé à la presse cet après-midi à Bangkok de la démission soudaine du ministre des finances qui n'était en fonction que depuis 26 jours.

  Vous pouvez en savoir plus sur cette démission et sur notre histoire à ce sujet en cliquant ici.

Le Premier ministre a déclaré que l'économie ne souffrirait pas davantage avec le départ soudain du ministre des finances et a répété une fois de plus que la décision était basée sur des raisons de santé et non sur des questions de personnel comme l'ont rapporté les critiques et certains médias.

Le Pattaya News note que les critiques des médias sociaux à l'égard de la décision insistent encore fortement sur le fait que des sources anonymes leur ont affirmé que la décision était basée sur des désaccords internes, en particulier concernant les nominations au département des accises.

Toutefois, le ministre des finances, Predee Daochai, dans une interview accordée aujourd'hui à Thai Media BangkokBizNews, a fermement démenti ces accusations et a déclaré que tout allait bien sur le plan interne. Il a continué à insister sur le fait qu'il avait des problèmes de santé et que, pour cette raison, il ne pouvait pas reprendre ses fonctions.

Le Premier ministre Prayut a déclaré qu'un candidat approprié pour remplacer M. Predee serait nommé dès que possible et que, dans l'intervalle, lui-même et le vice-ministre des finances, Santi Prompat, assumeraient les fonctions de ce poste. En parlant de Santi, il a déclaré à la presse aujourd'hui que, bien que la décision de savoir qui assumera ce rôle revienne au Premier ministre, il était "suffisamment prêt et expérimenté" pour occuper ce poste.

Santi a déclaré que son expérience au ministère des finances et le fait d'avoir travaillé sous plusieurs ministres des finances font de lui le candidat le plus qualifié. Il a également déclaré qu'il était prêt et disposé à faire face à la situation économique actuelle et estime qu'il est la personne la mieux placée pour ce poste.

Le poste vacant de ministre des finances a été discuté lors d'une réunion du Centre d'administration de la situation économique cet après-midi, mais les détails n'ont pas encore été rendus publics.

Correction : Le ministre des finances est celui qui a démissionné. Un titre précédent incorrect mentionnait le ministre de la santé, alors que le texte de l'article était correct.

Envoi
Avis des utilisateurs
2.33 (3 votes)