Aucun antécédent de maladie mentale n'a été trouvé chez le travailleur thaïlandais qui est mort pendant la quarantaine de l'Etat à Jomtien, déclare le vice-général du département de la santé mentale

Jomtien -

Un homme de 30 ans, qui est tombé d'une chambre d'hôtel pendant sa quarantaine à Jomtien hier, le 26 août, n'a pas été diagnostiqué comme souffrant d'une maladie mentale, a déclaré le Dr Samai Sirithongthavorn, directeur général adjoint du département de la santé mentale.

Le médecin a déclaré à la presse associée que son test de santé mentale a été effectué en vol ainsi que celui de tous les rapatriés avant leur arrivée en Thaïlande. Les résultats n'ont initialement fait état d'aucun problème de santé mentale, il a donc été traité avec les soins habituels.

Samai a également déclaré : "Nous avons assuré un contrôle mental pour ceux qui revenaient de l'étranger et qui étaient en quarantaine. Tous les rapatriés ont été invités à passer un test mental et physique ainsi qu'à révéler leurs antécédents de santé mentale. Les résultats des tests comprenaient une évaluation du risque de stress, de dépression et de suicide".

"Pendant les 1 à 2 premiers jours, les soignants en santé mentale faisaient de leur mieux pour ne pas déranger les invités afin qu'ils s'adaptent. Et après cela, dans les 3 à 5 jours, l'évaluation de la santé mentale serait effectuée en même temps que celle de la santé physique par les agents du centre de santé mentale et de l'hôpital responsable des soins de cette installation de quarantaine".

"Les patients pouvaient contacter l'équipe médicale à tout moment au cas où ils se trouveraient dans un état d'urgence et auraient besoin d'une aide immédiate via LINE ou par téléphone. Ils seraient envoyés dans un hôpital responsable pour un traitement mental et physique supplémentaire s'ils avaient des problèmes mentaux le nécessitant".

"Mais pour cet incident fatal, il ne présentait aucun signe de problèmes mentaux et son résultat était parfaitement satisfaisant, aussi l'équipe médicale l'a-t-elle traité avec la méthode mentale et physique habituelle. L'homme ne présentait aucun signe inhabituel de stress avant de sauter vers la mort", a déclaré le Dr Samai.

PHOTO : NNT

Suivant l'annonce des messages de condoléances du Premier ministre aujourd'huiLe département de la santé mentale a actuellement surveillé les membres de la famille et les proches du défunt situés dans la province de Buriram.

En attendant, l'autopsie du corps de l'ouvrier thaïlandais et les tests Covid-19 sont en cours, tandis que la police de Pattaya enquête également sur l'incident.

Si vous ou quelqu'un que vous connaissez vous sentez déprimé ou avez besoin de parler à quelqu'un, veuillez demander de l'aide. Le Pattaya News soutient les Samaritains de Thaïlande ; vous les trouverez ci-dessous.

https://www.facebook.com/Samaritans.Thailand/

Avec l'aimable autorisation de la photo : Matichon

Envoi
Avis des utilisateurs
4 (1 voter)