Une femme et sa famille de Chiang Mai ont été testées négatives pour le Covid-19 suite à une alerte lors d'un contact avec un récent visiteur malaisien

 

Chiang Mai-

  Selon le Comité des maladies transmissibles de Chiang Mai, une habitante de Chiang Mai qui avait été impliquée dans une affaire avec un Malaisien dont le test de dépistage du Covid-19 en Malaisie s'était révélé positif, a été testée négativement lors de son 13ème jour d'auto-quarantaine.

  Suite aux dernières mises à jour de la situation du Covid-19 hier, le 17 août, un Malaisien de 46 ans, qui s'était rendu à Bangkok pour un voyage le 6 mars et qui a été testé positif au Coronavirus deux semaines après son retour chez lui le 5 août, n'a pas pu savoir s'il avait contracté le Coronavirus en Thaïlande ou en Malaisie, cependant, les autorités thaïlandaises ont rapidement retracé et testé les personnes avec lesquelles il est entré en contact récemment. Jusqu'à présent, tous se sont révélés négatifs, ce qui a conduit les autorités à penser qu'il avait été infecté à son retour en Malaisie.

  L'enquête des autorités sanitaires thaïlandaises a révélé que l'homme, dont le nom n'a pas été divulgué, avait passé la plupart de son temps dans son appartement et qu'on le voyait souvent traîner avec sa petite amie thaïlandaise lorsqu'il était en visite dans la capitale.

  La femme, dont le nom n'a pas non plus été donné, était rentrée chez elle à Chiang Mai la semaine dernière. Elle et sa famille ont été amenées à l'hôpital de Nakornping pour le test Covid-19 et l'auto-quarantaine après que les autorités de Chiang Mai aient été alertées par le service de contrôle des maladies.

  Les responsables du Comité des maladies transmissibles de Chiang Mai ont tenu une conférence de presse aujourd'hui, 18 août, à 17h00, concernant le test de dépistage du virus chez la femme. Ils ont déclaré à l'Associated Press que la femme locale avait été testée négativement et qu'aujourd'hui, elle avait été mise en quarantaine pendant treize jours à l'hôpital.

  Charoenrit Sanguansat, gouverneur de Chiang Mai et président du Comité des maladies transmissibles, a déclaré : "Son résultat était jusqu'à présent négatif, mais elle passera le dernier test demain, qui était son dernier jour d'auto-quarantaine. Si le résultat est toujours négatif, alors elle peut partir, tout comme sa famille, qui a également été testée négative".

  Entre-temps, il n'a pas été possible de déterminer avec certitude où l'homme malaisien a contracté la maladie, puisqu'il a été testé négatif lors de son retour dans son pays d'origine et que son dossier de voyage n'était toujours pas clair après son retour chez lui. On ne savait pas non plus s'il avait été mis en quarantaine à son retour en Malaisie. L'homme est asymptomatique, selon les autorités malaisiennes.

 

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)