La Chambre de commerce de l'Université de Thaïlande estime que le PIB thaïlandais va se contracter entre 9,4 et 11,4 cette année en raison de la pandémie de Covid-19

BANGKOK- L'Université de la Chambre de commerce thaïlandaise (UTCC) estime que le PIB thaïlandais va se contracter cette année de 9,4 à 11,4 % en raison de la pandémie de COVID-19, tout en exhortant le gouvernement à injecter davantage de liquidités dans la communauté et à stimuler les dépenses intérieures par des campagnes spécifiques.

Le président de l'UTCC, Thanawat Phonwichai, a déclaré aujourd'hui que le Centre pour les prévisions économiques et commerciales (CEBF) de l'université a publié ses dernières projections économiques pour cette année, estimant que le PIB national se réduira dans une fourchette de 9,4 à 11,4 % en raison des effets de la COVID-19. Cette dernière projection reflète une attente plus pessimiste que le précédent rapport du centre qui ne prévoyait qu'une contraction de 3,4 à 4,9 %.

Le CEBF s'attend à ce que le secteur des exportations diminue de 10,2 % en raison des retombées économiques mondiales de la COVID-19, tandis que le secteur des importations devrait diminuer de 19,5 %. Le taux d'inflation global devrait être négatif de 1,5 %.

Malgré ces perspectives, le CEBF affirme que le point le plus bas de la crise économique est passé au deuxième trimestre, mais que le taux de chômage doit encore être surveillé de près, car des millions de personnes devraient perdre leur emploi.

Le centre a exhorté le gouvernement à aider d'urgence les entreprises afin de préserver les emplois grâce à des approbations de prêts plus rapides et aux services de garantie de crédit de la Thai Credit Guarantee Corporation (TCG).

Le CEBF a suggéré au gouvernement d'accélérer les versements aux projets financés par le prêt d'urgence de 400 milliards de bahts, afin de s'assurer que cet argent parviendra aux mains du grand public le plus rapidement possible. Le gouvernement devrait lancer d'urgence une campagne de stimulation économique pour stimuler les dépenses intérieures, car tout retard ne fera qu'aggraver la situation. Ils ont également recommandé que le gouvernement prolonge ses offres de report de prêts de 6 mois supplémentaires, jusqu'au deuxième trimestre 2021, qui est le moment où l'économie devrait se redresser pleinement.

Ce qui précède est un communiqué de presse du Bureau national d'information thaïlandais

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)