Le ministère thaïlandais des affaires étrangères s'engage à ce que les diplomates ne bénéficient pas d'un traitement spécial en ce qui concerne les mesures du Covid-19

BANGKOK - Après un incident la semaine dernière (Ce que le Pattaya News a rapporté ici), concernant un diplomate occidental demandant à s'isoler dans leur condominium à Bangkok au lieu d'une installation de quarantaine, le ministère des affaires étrangères a déclaré que cela s'était produit pendant la transition vers des règles plus strictes, exigeant que les diplomates ne reçoivent pas de traitement préférentiel en ce qui concerne le contrôle des maladies.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères, Cherdkiat Atthakor, a déclaré que le diplomate impliqué dans cet incident était basé en Thaïlande avant l'épidémie de COVID-19, et qu'il venait de rentrer en Thaïlande après un voyage en Europe.

Le diplomate a voyagé de Francfort, en Allemagne, le 15 juillet, et est arrivé à Bangkok le 16 juillet à 14 heures. Ils ont obtenu un résultat négatif au test COVID-19 avant le voyage, et ont suivi les protocoles de contrôle de la maladie à l'aéroport Suvarnabhumi, y compris un autre test de coronavirus, qui était également négatif. Ils ont ensuite été autorisés à se rendre à leur appartement en copropriété à Bangkok par des moyens de transport privés, et non publics.

Une fois arrivés au condominium, ils se sont vu refuser l'accès par la personne juridique du condominium. Le ministère des affaires étrangères a assuré la coordination avec les organismes concernés et a organisé le séjour du diplomate à l'hôtel Grand Center Point de Bangkok, qui est un centre de quarantaine alternatif certifié par l'État.

Le porte-parole du ministère des affaires étrangères a insisté sur le fait que tous les diplomates ayant des missions en Thaïlande ne jouissent pas de privilèges extraordinaires autres que ceux qui sont appropriés, et sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours. La période de transition a depuis lors été clôturée, ont-ils ajouté, et tous les diplomates passeraient désormais directement à une quarantaine d'État alternative à leur arrivée en Thaïlande.

Source : Bureau national d'information thaïlandais

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)