Les hauts fonctionnaires de Rayong confirment que la province est à l'abri de Covid19 et qu'il n'y a pas de quarantaine, de points de contrôle ou d'autres règles pour les voyageurs

Rayong

De hauts fonctionnaires de la province de Rayong ainsi que des responsables du ministère de la santé publique ont déclaré au public thaïlandais que les rumeurs de points de contrôle Covid-19, de quarantaines, de fermetures massives d'entreprises et d'autres mesures sont fausses.

Le Premier ministre Prayut Chan-O-Cha et d'autres responsables se rendent à Rayong pour montrer que la ville est sûre

En outre, un haut fonctionnaire est allé jusqu'à dire que si quelqu'un attrapait Covid19 dans la province, il lui verserait personnellement 100 000 bahts.

La province a encore du mal à se relever après qu'un soldat égyptien ait enfreint les règles de quarantaine samedi dernier, le 11 juillet, et soit allé faire des courses. Depuis lors, des milliers de personnes ont été testées pour le virus Covid19 et ont été considérées comme des contacts de l'homme. Jusqu'à présent, aucun n'a été testé positif, bien que beaucoup restent en quarantaine. Douze contacts à haut risque de l'homme de 43 ans, dont son chauffeur de taxi personnel, ont tous été testés négatifs.

L'incident a conduit le gouvernement thaïlandais à ajuster les règles pour les groupes d'étrangers dits privilégiés. Ces groupes comprennent les militaires, les diplomates, le personnel navigant et d'autres catégories qui bénéficiaient d'exemptions aux politiques gouvernementales strictes de quarantaine de l'État.

Rayong a vu jusqu'à 90 % d'annulations de réservations touristiques après l'incident. L'incident a également fortement touché l'île populaire de Koh Samet et la ville voisine de Pattaya, bien que le soldat ne se soit rendu dans aucune des deux régions.

Piya Pitutecha, directeur général de l'organisation administrative de la province de Rayong, était si positif que personne n'a été infecté par le coronavirus Covid19 dans la province qu'il a personnellement offert 100 000 bahts à toute personne testée positive, avec la preuve du ministère de la santé publique.

Le vice-ministre de la santé publique, Satit Pitutecha, a quant à lui déclaré qu'il n'y avait pas de quarantaine obligatoire de quatorze jours pour toute personne visitant Rayong. Il a également déclaré que les résidents de Rayong n'étaient pas soumis à une quarantaine obligatoire de quatorze jours pour avoir quitté la province. Il a déclaré qu'il avait parlé aux gouverneurs de tout le pays pour les rassurer sur la sécurité de la province et pour ne pas imposer de restrictions aux visiteurs de Rayong, sauf si la personne est un contact direct à haut risque du soldat égyptien. Il a ajouté que tous ces contacts avaient été identifiés et étaient déjà en quarantaine, il n'y avait donc aucun danger pour le public ou les touristes.

Les responsables de Rayong ont également déclaré que le centre commercial que le soldat égyptien a visité a été entièrement désinfecté et a depuis rouvert et est complètement sûr. L'hôtel dans lequel le soldat a séjourné reste cependant fermé, car l'enquête sur la façon dont la violation de la quarantaine s'est produite se poursuit.

La Thaïlande a passé plus de cinquante jours sans un seul nouveau cas de Covid19 confirmé et localement répandu.

Envoi
Avis des utilisateurs
5 (1 voter)