Le Centre thaïlandais pour l'administration de la situation Covid-19 s'inquiète du test positif d'un soldat égyptien à Rayong

Bangkok-

Le Center for Covid-19 Situation Administration, ou CCSA, a rapporté un cas positif de Covid-19 aujourd'hui, 13 juillet 2020, d'un soldat égyptien à Rayong et a déclaré qu'ils sont préoccupés par le cas car le soldat aurait visité des lieux publics malgré sa mise en quarantaine.

Le soldat, qui n'était décrit que comme un soldat égyptien de 43 ans arrivé avec une délégation plus importante et un équipage aérien, a été testé positif dimanche et était asymptomatique avec zéro symptôme selon le Dr Taweesin Visanuyothin de la CCSA. Le soldat est depuis rentré en Égypte et n'a été en Thaïlande que pour un court séjour en tant que membre d'équipage d'un vol militaire, ce que le CCSA n'a pas précisé.

Le Dr. Taweesin a déclaré que le groupe de délégués étrangers et de militaires ont été autorisés à entrer en Thaïlande en vertu d'une exemption pour les membres d'équipage des vols militaires et diplomatiques. Cela a suscité l'indignation des médias sociaux, en particulier à Rayong, car des citoyens en colère ont posté des centaines de commentaires sur les médias et les forums thaïlandais cet après-midi, inquiets d'un possible groupe d'infections qui pourraient être causées par l'exemption dont ils ne sont pas responsables et affecter leur vie et leurs affaires. Le Dr. Taweesin, quant à lui, a plaidé pour le calme et a déclaré que le gouvernement ne cachait aucune information et qu'il faudrait plusieurs jours pour contacter correctement les autorités et retracer les mouvements du soldat égyptien.

L'exemption à laquelle le Dr Taweesin a fait référence pour entrer dans le pays n'était pas une exception mais une disposition précédemment autorisée pour les membres d'équipage de vols militaires, de fret et autres vols similaires. L'exemption ne prévoit pas que les membres d'équipage puissent quitter leur hôtel de quarantaine et la manière dont cela s'est produit fait l'objet d'une enquête, a déclaré la CCSA.

Le Dr Taweesin a confirmé que certains membres du groupe ont visité des lieux publics à Rayong, mais que, malgré les spéculations sur les médias sociaux, ils n'ont pas officiellement indiqué où ils se sont rendus. Il a déclaré que le CCSA assure un suivi de chaque lieu et fait preuve de transparence.

Le directeur du département de contrôle des maladies, Suwannachai Wattanayingcharoenchai, a déclaré à la presse cet après-midi qu'une enquête était en cours et qu'il ne pouvait pas encore dire exactement où le soldat égyptien s'était rendu tant qu'ils n'avaient pas terminé leur enquête. Il a dit que cela prendrait environ 2 à 3 jours. Il a dit que tous ceux qui ont été en contact étroit avec la délégation et le soldat positif seront testés et mis en quarantaine.

Les autres aviateurs et délégués dont le soldat égyptien est positif ont tous été testés négatifs, selon le CCSA.

Les aviateurs égyptiens sont arrivés mercredi 8 juillet, selon le CCSA, à l'aéroport U-Tapeo. Ils ont séjourné dans un hôtel de Rayong, soumis à des procédures de quarantaine, puis se sont rendus à Chengdu, en Chine, pour une journée, le 9 juillet, pour une mission militaire. Le CCSA n'a pas donné de détails sur cette mission, invoquant des problèmes de sécurité. Ils sont revenus en Thaïlande le même jour et ont été testés pour le Covid-19 le 10 juillet. Les résultats finaux sont arrivés le 12 juillet, mais le soldat avait quitté le pays le samedi 11 juillet. Le groupe d'aviateurs aurait également visité les Émirats arabes unis et le Pakistan pour de courtes visites avant d'arriver en Thaïlande.

Le Dr Taweesin a déclaré que ce cas, ainsi qu'un deuxième cas impliquant la fille d'un ambassadeur en quarantaine dont le test est positif, entraînerait une réévaluation des procédures et des processus pour les personnes appartenant à des catégories diplomatiques spéciales de visiteurs, de visiteurs de court séjour et de membres d'équipage de vol. La Thaïlande a précédemment déclaré que les plans pour une "bulle de voyage" sont en attente, sans qu'aucune date fixe ne soit annoncée pour la reprise du plan, ce qui permettrait aux touristes des pays "à faible risque" de Covid-19 de visiter le pays. Il a également déclaré que les procédures à U-Tapeo seraient réévaluées par rapport aux aéroports de Bangkok.

La Thaïlande a passé 49 jours sans un seul cas confirmé et enregistré localement, le cas du soldat égyptien est compté comme un cas importé.

C'est une histoire qui se développe.

Envoi
Avis des utilisateurs
4 (2 votes)