Une femme russe accusée d'avoir tué sa fille d'un an, puis d'avoir sauté du balcon du troisième étage et d'avoir survécu à Pattaya

Pattaya-

Une femme russe de 33 ans est accusée d'avoir assassiné sa fille d'un an aujourd'hui à Pattaya et d'avoir ensuite tenté de se suicider en sautant d'un balcon du troisième étage, selon la police de Pattaya. Le suspect a survécu à la chute avec des blessures mineures.

L'incident a eu lieu vers 14 heures cet après-midi dans un immeuble de cinq étages du village numéro 6 du sous-district de Naklua. La police de Banglamung, dirigée par le Polycolonel Sanehayot Roongruang, a été la première à se rendre sur les lieux avec les sauveteurs de Sawang Boriboon et la police touristique de Pattaya.

Le suspect a été nommé comme étant Mlle Anna Efimova, 33 ans, de nationalité russe, qui a sauté d'un balcon du troisième étage mais n'a subi que des blessures relativement mineures. Elle a prétendu avoir secouru en premier lieu les travailleurs sur les lieux que son mari l'avait maltraitée et avait causé l'incident. Cependant, le propriétaire du complexe a affirmé que la femme ne vivait pas avec un mari et seulement sa fille, ce qui a suscité des soupçons. La suspecte était apparemment dans un état de détresse et d'émotion très fort.

La police de Banglamung a pénétré de force dans l'appartement de Mlle Efimova au troisième étage et a découvert que la chambre et la salle de bain avaient été déchirées. Dans la salle de bain se trouvait le cadavre de sa fille, dont le nom n'a pas été divulgué, qui n'avait qu'un an et sept mois. Elle semble avoir été battue, selon la police. Le corps était recouvert de serviettes et les toilettes de la salle de bain avaient été détruites et arrachées du sol.

La police de Banglamung a également trouvé deux sacs de poudre blanche suspecte dans le salon, que l'on pense être des drogues illégales et qui, à l'heure de la rédaction, étaient emmenés pour des tests supplémentaires.

La suspecte a été arrêtée et conduite à l'hôpital local, où elle est soignée pour ses blessures et sera ensuite placée en détention préventive pour une enquête plus approfondie. Elle est également placée sous surveillance, selon la police de Banglamung. Elle sera également soumise à un test de dépistage de drogue pendant son traitement à l'hôpital.

La police de Banglamung va également examiner les caméras de surveillance du complexe de condominiums et s'entretenir en détail avec la suspecte lorsqu'elle se sera remise de ses blessures.

 

 

Envoi
Avis des utilisateurs
4 (4 votes)