Lecteur Mailbag : Exigences en matière de visa d'immigration et incohérence dans la communauté des expatriés de longue durée

Note de la rédaction : Voici une lettre d'un habitant de la région envoyée au Pattaya News. Les opinions et les écrits contenus dans cette lettre sont les leurs et ne reflètent pas nécessairement ceux de The Pattaya News Company Limited. Si vous souhaitez que votre préoccupation ou votre soumission soit prise en considération pour la publication, envoyez-nous un courriel à pattayanewseditor@gmail.com

LES EXIGENCES EN MATIÈRE DE VISA D'IMMIGRATION ET L'INCOHÉRENCE AU SEIN DE LA COMMUNAUTÉ DES EXPATRIÉS DE LONG SÉJOUR

La plupart des expatriés de long séjour à la retraite sont probablement au courant des nouvelles exigences en matière d'assurance maladie lorsque des personnes non titulaires d'un visa O-A demandent une prolongation d'un an de leur séjour (communément appelée prolongation de visa de retraite). Comme beaucoup de mes amis expatriés, nous avons vécu à plein temps en Thaïlande pendant 20 ans ou plus et nous sommes maintenant dans les tranches d'âge 70 et 80+. Chaque année, nous nous présentons à l'immigration avec tous les documents nécessaires pour renouveler notre prolongation de séjour. Dans mon cas, je bénéficie depuis 18 ans d'une assurance maladie pour les patients hospitalisés auprès d'une société thaïlandaise bien connue. Aujourd'hui, à 76 ans, les primes sont très élevées. Jusqu'à présent, je n'ai pas eu d'assurance maladie pour les soins ambulatoires (beaucoup trop chère), donc si et quand le besoin s'en faisait sentir, je me rendais rapidement dans un hôpital privé et prenais généralement des dispositions pour que le paiement soit effectué avant le traitement. Maintenant, j'ai payé une somme exorbitante pour une mise à niveau de mon assurance OPD. Mais la compagnie d'assurance m'a dit plus tard que je ne pouvais pas réclamer les frais d'OPD pour certains types de procédures, comme les analyses sanguines, les examens du cancer de la peau, etc. Je paie donc la couverture OPD mais je ne peux pas la réclamer !

J'ai pris ma retraite en Thaïlande depuis l'Australie avec un visa O-A non immigrant. Beaucoup de mes amis retraités de longue date d'Australie, de Nouvelle-Zélande et d'Amérique sont ici avec un visa O non immigrant. Pour une raison quelconque, ces personnes chanceuses n'ont pas été visées par la nouvelle obligation d'assurance maladie du ministère de l'immigration lorsqu'elles se sont présentées pour prolonger leur visa d'un an.

Je suis conscient des différences entre les deux types de visas. Je sais également que (si nous n'étions pas soumis aux restrictions de voyage COVID 19) je pourrais désormais me rendre à l'ambassade thaïlandaise d'un pays voisin ou autre et changer mon visa pour un visa de type O. Ensuite, je reviendrai en Thaïlande en tant que touriste et, à l'expiration de mon visa de touriste, je me rendrai à mon bureau local de l'immigration et demanderai une prolongation d'un an. À partir de ce moment, la nouvelle obligation d'assurance maladie de type OPD ne s'appliquera plus à moi.

Le gouvernement a mené une enquête dans ses hôpitaux publics pour établir la valeur en baht et les statistiques concernant les personnes qui quittaient l'hôpital sans payer leur traitement. Les résultats ont montré que la majorité des délinquants étaient des immigrants de pays voisins et des touristes de passage. Je ne me souviens pas avoir lu que les expats de long séjour étaient même mentionnés.

Alors pourquoi un groupe restreint d'expatriés de long séjour est-il financièrement pénalisé par le ministère de l'immigration et pourquoi le processus est-il incohérent ?

 

Respectueusement, JINGJO

Envoi
Avis des utilisateurs
5 (2 votes)