Le ministère de la santé publique précise si les bars/pubs disposant d'une licence de restauration peuvent ouvrir, musique en direct dans les restaurants pour la phase 4

Bangkok-

Le Dr Phannphimon Wipulakorn, directeur général du département de la santé, qui fait partie du ministère thaïlandais de la santé publique, s'est entretenu hier avec la presse thaïlandaise associée pour répondre aux questions concernant les entreprises qui pourraient être de type "hybride" et si elles sont légalement en mesure d'ouvrir en phase quatre lundi.

En savoir plus sur la phase quatre, qui permet de rouvrir la plupart des entreprises mais de fermer les bars, les lieux de divertissement et la vie nocturne :

Cette réponse fait suite à l'annonce du Center for Covid-19 Situation Administration, ou CCSA, dont le porte-parole, le Dr Taweesin Visanuyothin, a annoncé hier matin que les restaurants, les aires de restauration et les hôtels peuvent vendre de l'alcool mais pas les bars, les pubs, les boîtes de nuit et les salons de karaoké. Cela a soulevé de nombreuses questions quant à savoir si un endroit qui est un bar, mais qui vend de la nourriture en tant que restaurant avec une licence alimentaire, peut légalement ouvrir et servir les gens.

La réponse, selon le Dr Phannphimon, est la suivante :

"Cela dépendra de la licence commerciale dont dispose le lieu de réunion. Si un bar possède une licence de restaurant en bonne et due forme et légitime, alors oui, en théorie, il peut ouvrir. Cela dépendra de l'organisation gouvernementale locale - certaines provinces peuvent ne pas vouloir l'autoriser et les propriétaires d'entreprises doivent vérifier auprès de leur province. Le gouverneur peut renforcer les règles, mais pas les affaiblir".

"Quant à la musique en direct, les concerts pouvant se poursuivre, cela dépendrait également de la licence spécifique dont dispose le lieu. Ils doivent avoir une licence spécifique pour la musique en direct, et pas seulement une licence de divertissement. Cela dépendra également des provinces et des juridictions locales". Il a ajouté.

"En outre, les mesures et les règles d'hygiène doivent toujours s'appliquer, comme la distance sociale et les règles de concert d'au moins cinq mètres carrés par personne dans l'ensemble du lieu ou de la zone pour la musique en direct. Il doit également y avoir des postes de lavage des mains appropriés, le port de masques et la recherche des contacts avec la plate-forme Thai Chana. Il ne doit pas y avoir de promotions d'événements spéciaux ni de promotions de la bière". Il a conclu.

La province de Chonburi n'a pas encore publié ses ordonnances spécifiques concernant la phase quatre, bien qu'elle ait fait savoir hier après-midi que les bars et la vie nocturne devaient rester fermés à la CCSA sur ses comptes de médias sociaux. Pattaya compte des milliers de lieux de vie nocturne et de bars et, avec Phuket, c'est probablement la ville qui a été la plus touchée en Thaïlande par la fermeture continue des lieux de divertissement, note The Pattaya News.

Cependant, des centaines de bars ont également des licences de restauration/alimentation, ce qui soulève la question de savoir s'ils peuvent ouvrir le lundi. D'après la réponse du Dr Phannphimon, qui est basée au niveau national, la réponse semble être oui....mais Chonburi n'a pas encore apporté de précision. En outre, le CCSA a déclaré que les "beer girls" dans les restaurants ne seraient pas autorisées dans la phase quatre, ce qui soulève d'autres questions si les "hôtesses", populaires à Pattaya, seraient autorisées à travailler dans les bars avec une licence de restaurant et si elles sont considérées comme des beer cheer girls.

Le Pattaya News suggère d'attendre les éclaircissements et les ordres spécifiques de Chonburi, qui viendront probablement dimanche ou lundi, ou d'appeler le centre de contact 24 heures sur 24 au 1337 pour les propriétaires d'entreprises qui souhaitent clarifier la question.

Le CCSA n'a pas précisé quand exactement des lieux encore fermés comme les bars et les pubs peuvent légalement ouvrir, invoquant des préoccupations sur la distance sociale.

Envoi
Avis des utilisateurs
1 (2 votes)