Le Premier ministre thaïlandais invite à la patience et à ne pas faire pression sur le gouvernement pour une ouverture totale des entreprises plus tôt

Bangkok-

Le Premier ministre thaïlandais, Prayut Chan-O-Cha, a répondu hier à la pression et aux critiques croissantes des propriétaires d'entreprises, de l'industrie du tourisme, des discussions en ligne et des citoyens thaïlandais concernant l'assouplissement de nouvelles restrictions et l'autorisation pour un plus grand nombre d'entreprises d'ouvrir et de lever toutes les restrictions mises en place précédemment autour de Covid19.

Les critiques surviennent alors que la Thaïlande entre dans des semaines de cas essentiellement importés, neuf jours dans tout le pays de cas non signalés de propagation locale, un contrôle serré des frontières et plus de 65 provinces sans cas enregistrés en plus d'un mois. La ville de Pattaya atteindra demain soixante jours sans un seul cas enregistré. Certaines provinces n'ont jamais eu un seul cas, mais restent soumises aux mêmes restrictions de fermeture et de règles que le reste du pays.

Cette mesure intervient alors que les poids lourds de l'industrie du divertissement, de l'hôtellerie et de l'alcool exercent une pression croissante sur le gouvernement pour qu'il rende public l'ordonnance de fermeture des bars et de l'industrie de la vie nocturne et lève le couvre-feu, permettant ainsi à des millions de personnes de retourner au travail dans tout le pays. Des membres éminents de l'industrie de la restauration ont également déclaré que l'interdiction de vendre de l'alcool dans les restaurants a entraîné une perte importante de profits et de clients et que de nombreux établissements n'ouvriront pas leurs portes si l'ordre n'est pas annulé. L'industrie du tourisme a déclaré que la promotion du tourisme intérieur ne réussira pas si les lieux de divertissement ne sont pas également ouverts.

Entre-temps, des membres éminents du Center for Covid-19 Situation Administration du gouvernement, comme le directeur général adjoint du département de contrôle des maladies, ont demandé au gouvernement de retarder encore plus l'ouverture des entreprises fermées que le CCSA considère comme à haut risque et de devancer les écoles.

Vous pouvez en lire plus à ce sujet ici :

https://thepattayanews.com/2020/06/02/department-of-disease-control-deputy-director-general-proposes-bars-and-entertainment-venues-not-to-open-until-after-schools-in-thailand/

Le Premier ministre a demandé de la patience et a déclaré au public que s'il comprenait la douleur et la souffrance des nombreux chômeurs, la Thaïlande n'avait accompli son travail autour de Covid19 qu'en avançant lentement et prudemment et en ne se précipitant pas.

M. Prayut a déclaré que si le gouvernement se précipitait et devait procéder à un nouveau verrouillage, ce serait catastrophique non seulement pour les propriétaires d'entreprises et les citoyens, mais aussi pour le pays.

Le CCSA a initialement annoncé un plan en quatre phases pour rouvrir le pays et débloquer toutes les entreprises, les lieux les plus risqués étant prévus pour la dernière phase. Le plan consistait en un nouveau déblocage toutes les deux semaines. Le pays est récemment entré dans la troisième phase lundi dernier, ce qui, si la situation reste stable, signifie que la phase finale aura lieu au milieu du mois.

Cependant, les récentes déclarations du DDC proposant de retarder les lieux de divertissement jusqu'à l'ouverture des écoles, actuellement prévue pour le premier juillet, ont suscité davantage de critiques en ligne et d'accusations de "déplacement des postes de but".

Le Premier ministre a exhorté toutes les parties à rester calmes et patientes et à comprendre que le travail en cours était dans l'intérêt du pays.

Il ne devrait pas y avoir d'annonces concernant la phase quatre potentielle avant le milieu de la semaine prochaine, a ajouté le Premier ministre.

Envoi
Avis des utilisateurs
2 (2 votes)