Le Centre thaïlandais pour l'administration de la situation Covid-19 soutient la prolongation du décret d'urgence, le Cabinet prendra une décision finale mardi prochain

Bangkok-

Le Dr. Taweesin Visanuyothin, le porte-parole du Centre pour l'administration de la situation du Covid-19, ou CCSA, a annoncé ce matin lors d'une conférence de presse quotidienne que le CCSA soutient la prolongation du décret d'urgence actuellement en place pour contrôler le virus Covid-19 jusqu'à la fin du mois de juin et qu'ils ont transmis la mesure au cabinet thaïlandais pour prendre une décision finale la semaine prochaine.

On s'attend à ce que le cabinet thaïlandais approuve pleinement la mesure qui prolongera le décret d'urgence jusqu'à la fin du mois de juin.

Vous pouvez en savoir plus sur les décisions prises jusqu'à présent concernant cette mesure en cliquant ici :

https://thepattayanews.com/2020/05/21/thai-national-security-council-resolves-to-continue-emergency-decree-final-decision-will-be-up-to-cabinet-next-week/

Le décret d'urgence donne au gouvernement thaïlandais de larges pouvoirs pour soutenir la gestion et le contrôle de l'éventuelle propagation du coronavirus Covid-19. Il prévoit également des sanctions strictes, voire draconiennes selon certains, en cas de violation du décret.

Le Dr Taweesin a déclaré, comme le Conseil national de sécurité l'a fait hier, que la raison pour laquelle il souhaitait une prolongation du décret d'urgence n'était pas le nombre actuel de cas (zéro a été annoncé aujourd'hui) mais le fait que les deux phases les plus risquées de déblocage des entreprises sont prévues pour le mois de juin.

Si le décret n'était pas prorogé, la capacité de contrôler correctement la situation à partir d'une source unique et de fournir le soutien nécessaire en cas de hausse des infections serait limitée, car il faudrait permettre la réouverture des entreprises à haut risque.

Le Dr. Taweesin et le Conseil national de sécurité ont tous deux déclaré que le maintien du décret d'urgence ne signifie pas un mois supplémentaire de couvre-feu anticipé strict ou la fermeture de la plupart des entreprises, mais donne simplement au gouvernement la capacité de fournir le soutien nécessaire pour émettre des directives et des mesures visant à rouvrir éventuellement des lieux comme les salons de massage, les parcs d'attractions, la vie nocturne et les divertissements.

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)