Le couvre-feu a été violé par la police après l'accident d'une camionnette qui aurait été en état d'ébriété à Banglamung

Banglamung-
La police est maintenant à la recherche d'un briseur de couvre-feu après un accident de camionnette à Banglamung.

La police de Banglamung a été informée de l'accident à 22h15 vendredi soir sur le bord de la route près de l'intersection de Krating Lai sur la route n°36.

Le Pattaya News est arrivé sur les lieux et a trouvé un pick-up blanc à 200 mètres de la route. Son capot avant et ses pare-chocs ont été endommagés. La police était arrivée sur les lieux peu après l'accident.

Le propriétaire de la camionnette, Jamras Srida, 42 ans, a été retrouvé sur les lieux.

M. Srida a déclaré au Pattaya News que lui et son ami (le conducteur) avaient bu ensemble dans une zone isolée avant l'incident et avaient perdu la notion du temps, en essayant de rentrer chez eux avant le couvre-feu national thaïlandais.

M. Srida avait permis à son ami de conduire car il croyait que l'homme était moins ivre. M. Srida a déclaré à la police qu'il ne connaissait pas le nom complet de son ami.

Le conducteur suspect aurait conduit à grande vitesse avant de perdre le contrôle et de quitter la route. Heureusement, personne n'a été blessé. La police de Banglamung a été témoin de l'accident car elle suivait les suspects qui avaient enfreint le couvre-feu.

La police de Banglamung est à la recherche du chauffeur qui a fui dans les bois environnants après avoir vu la police s'approcher. La police n'a pas fait de commentaires sur les éventuelles charges qui pèseront sur le propriétaire du véhicule, bien qu'elle ait mentionné que M. Srida avait coopéré avec la police. Les caméras de surveillance seront examinées dans les environs de l'accident dans l'espoir d'identifier le suspect.

En Thaïlande, un couvre-feu national est actuellement en vigueur de 22 heures à 4 heures du matin, ce qui entraîne de lourdes amendes et des peines de prison pour ceux qui choisissent de violer la règle. Les amendes vont jusqu'à 100 000 bahts et les peines de prison peuvent aller jusqu'à deux ans. La vente d'alcool est interdite en vertu des règles actuelles visant à contrôler la propagation du coronavirus Covid19 et la consommation d'alcool dans des lieux de rencontre ou des rassemblements en plein air, comme le propriétaire du camion a admis l'avoir fait, est également interdite.

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)