Les dirigeants européens accordent une prolongation de trois mois du mandat de Brexit à Boris Johnson pour qu'il fasse pression en vue des élections de décembre

Les dirigeants européens affirment avoir accepté la demande de prolongation de trois mois de l'accord Brexit pour permettre au Royaume-Uni de consolider sa position en vue de sa sortie de l'UE.

Le président du Conseil de l'UE, Donald Tusk, a tweeté les nouveaux moments il y a quelques instants. L'annonce de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne est un véritable coup de pied au cul.

Il a noté que la "flextension", pourrait être raccourcie si la Grande-Bretagne passe un accord entre-temps "et doit être formalisée bientôt".

Entre-temps, le président français Emmanuel Macron a accepté le délai de trois mois de Brexit après que le Premier ministre britannique ait fait pression pour la tenue d'élections "apaisant les craintes à Paris", selon un diplomate français.

"Cela vient après que Johnson et Macron se soient exprimés pendant le week-end."

Le diplomate français non désigné a déclaré que les dirigeants de l'UE se dirigeaient vers un report au 31 janvier de l'année prochaine, conformément à la demande officielle de la Grande-Bretagne. Cette annonce officielle a été faite par le président du Conseil européen, Donald Tusk, ce matin (heure belge).

Une éventuelle élection a satisfait de nombreuses personnes dans l'UE qui souhaitaient un certain mouvement dans le processus pour permettre un débat plus large au-delà de l'impasse du Parlement britannique, mais la France dit qu'elle est toujours opposée à la renégociation de l'accord de retrait, et attend du Royaume-Uni qu'il désigne un candidat à la Commission européenne maintenant qu'il restera membre de l'Union, au moins à court terme.

Source : Daily Mail

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)