Un Thaïlandais ivre et sous méthamphétamine a été abattu à deux reprises par un policier après l'avoir attaqué au couteau à un poste de contrôle

Pattaya-

Un homme thaïlandais de 30 ans a attaqué un policier local avec un petit couteau après avoir essayé de passer un contrôle de sa moto ce matin sur Soi Bongkot 3, à la sortie de la 3ème route, aujourd'hui 7 mai 2019 à 10h30. Le policier a tiré deux fois dans la jambe de l'homme pour le faire tomber en légitime défense.

Le suspect, M. Somchai Bunsri, 30 ans, a également été testé positif à la méthamphétamine et a également dépassé plusieurs fois la limite légale de consommation d'alcool.

L'incident s'est produit alors que l'officier, nommé Srisri Srisawad, traduit du thaïlandais, était en train de contrôler un véhicule sur Third Road. L'officier a déclaré que le suspect s'est approché du point de contrôle à grande vitesse et n'a pas montré l'intention de s'arrêter. L'officier a suivi le suspect jusqu'à Soi Bongkot 3, appelant des renforts alors qu'il poursuivait le suspect.

Le 3 Soi Bongkot, devant plusieurs témoins dans des commerces locaux, M. Bunsri a arrêté sa moto et a défié l'officier avec un couteau de poche selon les témoins et l'officier.

L'officier a tiré un coup de semonce et a dit au suspect de lâcher son arme, cependant, selon les témoins, le suspect a accusé M. Srisawad.

A ce moment, l'officier a été forcé de tirer deux fois dans la jambe du suspect pour le faire descendre et le mettre en sécurité jusqu'à l'arrivée de policiers supplémentaires.

M. Bunsri a été soigné sur place par les services de secours et, malgré les deux balles qui lui ont été tirées dessus, il n'a pas été gravement blessé. Il a été amené au poste de police de Soi 9 et a été testé positif à la drogue et à l'intoxication.

Le chef de la police de la ville, Prawit Choosing, a déclaré que la CCTV sera examinée et que, conformément aux procédures du service, l'agent fera également l'objet d'une enquête pour s'assurer que sa conduite était appropriée à la situation.

Le chef de la police a également déclaré que M. Bunsri a été arrêté quatre fois auparavant pour des infractions liées à la drogue et qu'il devra faire face à plusieurs accusations pour l'incident du matin. Il a également déclaré que M. Bunsri a avoué l'incident et a avoué avoir attaqué le policier, avoir consommé de la drogue et avoir bu au volant. Il reste en garde à vue sans possibilité de libération sous caution pour le moment.

 

 

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)