Un bébé de 2 ans gravement blessé lors d'une altercation avec un présumé volontaire de la police à un poste de contrôle de la police

Pattaya-

Une mère a affirmé que son fils de deux ans a été assommé par un volontaire de la police brandissant une matraque la nuit dernière.

Les parents de l'enfant sortaient manger hier soir à Soi Khao Talo, Pattaya, lorsqu'ils ont vu un poste de contrôle de la police et ont fait demi-tour sur leur moto pour éviter une amende. Ils ont d'abord déclaré que cela était dû au fait qu'ils n'avaient pas de casque, mais de plus amples informations ont été publiées sur le fait que le mari avait un problème de drogue.

Kanya Tomklang, 25 ans, a déclaré qu'un homme vêtu de noir a sauté hors de l'ombre et les a attaqués en frappant son fils Sila Ninkham ou "Sam", âgé de deux ans seulement.

Elle a dit que l'homme n'était toujours pas satisfait de ce qu'il avait fait - il a levé son bâton pour frapper à nouveau alors que le mari et le père l'avaient mis dehors pour éviter de se blesser davantage.

La famille a réussi à s'enfuir.

Ils se sont précipités vers une clinique, mais la trouvant fermée, ils se sont rendus à l'hôpital de Bang Lamung où l'enfant a reçu trois points de suture pour une grave blessure à la tête.

Alors que les journalistes parlaient à la mère, l'enfant a commencé à vomir et a été transféré dans un autre hôpital pour un traitement plus urgent.

La mère avait dit : "Nous voulions juste éviter une amende - est-ce si grave que ça le justifie ?"

Cet après-midi, le père de l'enfant (photo) a été convoqué au poste de police pour donner sa version de l'histoire. Il a été testé pour la drogue et a admis avoir consommé de la méthamphétamine, raison pour laquelle ils ont essayé d'éviter le poste de contrôle. Il a cependant déclaré que les blessures du bébé étaient inacceptables, mais il a semblé admettre qu'il avait peut-être frappé le volontaire plus tôt, alors que l'histoire avait été rapportée pour la première fois.

Les fonctionnaires de police déclarent que le volontaire de la police donnera sa version des faits et l'interviewera ce soir. Nous en saurons plus plus tard sur cette histoire qui se développe. Les médias sociaux sur la version thaïlandaise de cette histoire ont suscité la colère, mais les officiels ont averti qu'il y avait plus que cela et ont permis au volontaire de donner sa version des faits.

L'enfant est toujours à l'hôpital dans un état grave au moment de la mise sous presse.

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)