La Thaïlande se qualifie pour la finale de la Coupe du monde de badminton Uber et étourdit la Chine

Bangkok-

Vendredi 25 mai, la Thaïlande, pays hôte, a surpris la Chine, championne en titre, en s'imposant 3 à 2, pour participer pour la première fois à la finale de l'Uber Cup de badminton.

Dans l'autre demi-finale, le Japon, tête de série, a fait son entrée dans le match de championnat samedi en battant la Corée du Sud 3-1. La double paire Misaki Matsutomo et Ayaka Takahashi a assuré sa chance au titre.

La Thaïlande et la Chine se sont livrées à une bataille titanesque, dans laquelle les hôtes ont remporté les deux premiers matchs en simple et les 14 fois champions ont remporté les matchs en double.

Mais acclamé par le public, Busanan Ongbamrungphan a battu Li Xuerui, le champion olympique de 2012 qui est récemment revenu d'une longue blessure, 21-11, 21-9 dans le troisième simple.

C'était la première fois que la Chine échouait en finale depuis qu'elle avait rejoint la compétition en 1984.

Le numéro deux mondial Akane Yamaguchi a donné un bon départ au Japon, en s'imposant 21-10, 21-13 contre le Sud-Coréen Sung Ji Hyun, tandis que Nozomi Okuhara a envoyé Lee Jang Mi 21-9, 21-15.

La Corée du Sud avait égalisé à 1-1 lors du premier double, mais Matsutomo et Takahashi se sont battus pour une victoire 21-11, 17-21, 21-14 dans le match décisif.

Le neuvième, Okuhara, n'a pas encore perdu lors de la coupe Uber, qui se tient tous les deux ans à Nonthaburi, dans le nord de Bangkok.

"Mes coéquipiers de haut niveau m'ont encouragée à donner le meilleur de moi-même, alors je ne pensais qu'à faire mon badminton", a-t-elle déclaré aux journalistes après coup.

"Je pense que ce sera une bataille difficile, quel que soit celui que j'affronte demain."

La star thaïlandaise Ratchanok Intanon a remporté le premier simple lors d'une palpitante victoire 15-21, 21-9, 21-14 contre la Chinoise Chen Yufei, qui est classée à une place derrière elle, en cinquième position.

Avec des foules qui crient "Thaïlande ! Thaïlande !", elle a frappé smash après smash pour revenir après avoir perdu le premier match et gagner deux fois de suite.

"J'étais un peu excitée parce que chaque point était important, surtout dans les derniers tours", a-t-elle déclaré aux journalistes après coup.

"Je remercie les fans de sport thaïlandais qui viennent nous soutenir."

La Thaïlande a perdu le premier double, mais Nitchaon Jindapol est revenu d'un set pour battre Gao Fangjie dans un thriller d'une heure et 31 minutes qui a fait lever la foule.

La victoire de la favorite locale a été déclenchée par un remarquable scoop du sol alors qu'elle était menée 13-11 au deuxième set.

Mais Huang Yaqiong et Tang Jinhua ont donné une bouée de sauvetage à la Chine en revenant de l'arrière pour remporter le second double sur Puttita Supajirakul et Sapsiree Taerattanachai en 1h38min.

Le tournoi se déroule parallèlement à la Thomas Cup masculine, dont les demi-finales se déroulent vendredi soir. La Chine, le Japon, l'Indonésie et le Danemark espèrent tous aller de l'avant.

Le Danemark est de nouveau champion, mais la Chine a aligné un groupe de joueurs de premier plan pour tenter de reconquérir un titre perdu sur ses terres il y a deux ans.

Le champion olympique Chen Long est rejoint par le champion d'Angleterre de cette année, Shi Yuqui, et le joueur qu'il a vaincu en finale, Lin Dan.

La Thaïlande affrontera le Japon en finale aujourd'hui pour sa toute première participation à la coupe du monde de badminton et l'esprit de la Thaïlande sera avec eux.

Envoi
Avis des utilisateurs
0 (0 votes)